Decio (beta)

Decio (beta)

Rambling notes from a sherpa sysadmin security informed tourist

27 Jul 2012

Nourrir le lion: remplacement du lecteur optique par un SSD sur un Imac 27" Late 2009

Et un jour l’inénarrable est arrivé:  le visage assombri, dans le reflet de l’écran de notre iMac late 2009,  ma douce moitié,  d’un air profondément emm… ennuyée me dit  « C’est quand même un comble que notre Mac soit le plus lent du monde »

Touché!

Avec ces quelques mots caustiques, elle avait pointé un paradoxe technique et relevé une triste realité: depuis l’installation en Lion notre iMac était très lent et la négligence de cette vérité technique manifeste faisait de moi un complice atteint du syndrome du cordonnier mal chaussé.

Oui, Lion représente bien une rupture technologique dans la tradition Apple, qui voyait les nouveaux OS, certes amener de changements importants, mais dans le respect d’une rétrocompatibilité étendue et encadrée dans une cadence de sortie logicielle-matérielle régulière et harmonieuse.

10.7 , qui a déjà laissé la vedette au félin de montagnes digne héritier de cette « nouvelle philosophie », exige par sa conception logicielle du SSD (EN http://www.zdnet.com/blog/storage/mac-os-lion-demands-an-ssd/1649 et ne s’accommode plus facilement des «standards» techniques des machines précédentes.

Je me suis, donc, fait avoir à la maison par cette douce «tradition» tout en observant et communiquant sur le travail cette fuite en avant évidente.

Qu’à cela ne tienne!

Il fallait , donc, corriger le tir en ajoutant un disque SSD pour héberger l’OS.

Deux possibilités se présentaient à moi: soit remplacer le disque dur principal soit remplacer le lecteur optique par un disque SSD.

J’ai choisi la deuxième option en me basant sur les observations suivantes:

  • Le changement du DD d’origine demande un travail particulier puisqu’ à partir de ces modèles d’ iMac Apple a introduit une sonde de chaleur propriétaire
  • Le prix d’un disque d’une taille comparable est encore très élevé
  • La constatation que le lecteur optique n’est utilisé que trés rarement et, donc, facilement remplaçable par un lecteur/graveur externe

De quelques clic rapides et économes je me suis procuré les pièces nécessaires.

Pour le disque SSD j’ai trouvé une trés bonne affaire chez digitec.ch:

OCZ SSD Vertex Plus 240GB, SATA-II, (pas besoin de plus, le modèle « late 2009 » ne prends pas en charge le sata-III) pour 169.- (livraison en 3 jours)

Pour le module de remplacement, facilitant la pose du petit SSD dans l’emplacement prevu à l’origine pour le superdrive, j’ai trouvé cette magnifique pièce chez la monstrueuse caverne des merveilles geek qui est dealextreme.com:

“Designer’s 2.5″ SATA to SATA HDD / SSD Caddy for 12.7mm Optical Drive” pour la modique somme de 11.90 $  (livraison en 1 semaine et 3 jours)

Paré pour l’action comme à la glorieuse époque de l’atelier de réparation, muni des tournevis et des bonnes conseils de Mastro Antonio, j’ai éventré la bête et procédé avec l’opération de remplacement.

Pour la vitre d’écran pas besoin du kit de démontage à ventouses, comme dit notre Tonio des bons ongles aiguisés suffisent amplement pour détacher la vitre des aimants de blocage.

Pour repérer les vis et les câbles à débrancher de la carte mère afin de pouvoir ouvrir le « capot » il suffit de suivre ce guide:

http://www.ifixit.com/Guide/iMac-Intel-27-Inch-Hard-Drive-Replacement/1634/1

 

 

…et voilà, remontage effectué, il est temps d’installer le félin et vérifier chrono à la main.

Les résultats sont impressionnants!

Temps de démarrage au premier boot (délais entre la pression du bouton de démarrage jusqu’à la fenêtre de login)

Avec le disque dur mécanique d’origine:

Avec le nouveau disque SSD:

Il ne reste que compléter du côté logiciel avec un coup de TRIM Enabler ( le TRIM n’étant pas activé par défaut pour le SSD non-Apple)

Au login une sensation de fluidité suis toute interaction avec le système, le ballon de plage un mauvais souvenir et …voilà avec la vitesse, la paix ramenée dans mon foyer.